Eni n'exclut pas de mettre en Bourse sa filiale de chimie-presse

dimanche 6 novembre 2016 14h28
 

MILAN, 6 novembre (Reuters) - Eni n'exclut pas une introduction en Bourse de Versalis, sa filiale de chimie, a déclaré son administrateur délégué, Claudio Descalzi, dans un entretien au quotidien La Repubblica.

Le groupe italien de pétrole et de gaz avait mis un terme en début d'année à des discussions sur la vente d'une majorité du capital de Versalis au groupe financier américain SK Capital faute d'accord sur les modalités de l'opération, notamment la gouvernance de la société.

Il s'est employé à recentrer Versalis sur la chimie de spécialités et les produits "verts" tout en favorisant son développement international.

"Je veux poursuivre la réorganisation de notre filiale de chimie, pour laquelle nous n'excluons pas une introduction en Bourse", a dit Descalzi à La Repubblica, selon des extraits d'un entretien à paraître lundi.

Un analyste a estimé que Versalis pourrait être valorisée 1,5 milliard d'euros.

Lors de sa publication de ses résultats le mois dernier, Eni a déclaré vouloir vendre pour cinq milliards d'euros d'actifs sur les deux prochaines années, ce qui devrait inclure la vente de participations dans des gisements au Mozambique et en Egypte.

(Agnieszka Flak; Marc Angrand pour le service français)