Wall Street sans grand changement après les chiffres de l'emploi

vendredi 4 novembre 2016 15h04
 

NEW YORK, 4 novembre (Reuters) - La Bourse de New York évolue vendredi sans tendance claire dans les premiers échanges sous les effets contrastés de l'incertitude sur l'élection présidentielle américaine de mardi et de bons chiffres mensuels de l'emploi.

L'indice Dow Jones perd 14,34 points peu après l'ouverture, soit 0,08%, à 17.916,33 points. Le Standard & Poor's 500, plus large, est stable à 2.088,78 points et le Nasdaq Composite cède 0,05% à 5.055,79 points.

Le nombre de créations d'emplois non-agricoles aux Etats-Unis en octobre est resté à un niveau élevé et les salaires ont progressé, ce qui renforce encore la probabilité d'une hausse des taux d'intérêt de la part de la Réserve fédérale le mois prochain.

La remontée du candidat républicain Donald Trump dans les sondages face à son adversaire démocrate Hillary Clinton, favorite des marchés, continue cependant de préoccuper les investisseurs.

L'indice CBOE de la volatilité, considéré comme un baromètre de l'anxiété des investisseurs, reste à un niveau élevé, proche de 22, au plus haut depuis la fin juin.

Aux valeurs individuelles, la chaîne de cafés Starbucks prend 1,77% après avoir annoncé jeudi une hausse plus forte que prévu de son chiffre d'affaires trimestriel .

Autre hausse notable, CBS gagne 3,11%. Le propriétaire du réseau de télévision le plus regardé aux Etats-Unis a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu.

Le fabricant de caméras d'action GOPRO plonge en revanche de plus de 16% après avoir réduit jeudi sa prévision de chiffre d'affaires 2016.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut , en repli de plus de 1%, se dirigent vers une sixième séance consécutive en territoire négatif. Les investisseurs sont sceptiques quant à une réduction de la production de l'Opep alors que les stocks de brut aux Etats-Unis ont nettement augmenté la semaine dernière.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Avec Tanya Agrawal à Babgalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Patrick Vignal)