Mitsubishi-Prévision de profit annuel relevée de près d'un tiers

vendredi 4 novembre 2016 12h46
 

TOKYO, 4 novembre (Reuters) - Mitsubishi Corp a relevé vendredi de 32% sa prévision de bénéfice annuel grâce à des réductions de coûts et à l'envolée des prix du charbon à coke, mais la maison de négoce japonaise a prévenu que les cours pourraient chuter lourdement d'ici la fin mars.

Les prix du charbon cokéfiable de qualité métallurgique supérieure .PHCC-AUS=SI, le plus traité sur le marché mondial, ont dépassé 268 dollars la tonne cette semaine et ont bondi de plus de 240% depuis le début de cette année avec les réductions de surcapacités décidées par les autorités en Chine.

Mitsubishi, qui exploite neuf mines de charbon à coke, conjointement avec BHP Billiton en Australie, prévoit désormais un bénéfice net consolidé de 330 milliards de yens (2,9 milliards d'euros) pour l'exercice en cours clos le 31 mars 2017, contre une prévision précédente de 250 milliards de yens.

Ce relèvement de la prévision de bénéfice contraste avec la première perte de son histoire enregistrée l'année dernière par le groupe, sous le coup d'importantes dépréciations liées à la chute des cours des matières premières.

Il intègre la perspective d'une forte baisse des cours du charbon à coke d'ici la fin de l'exercice en cours, a dit le directeur financier Kazuyuki Masu, sans donner plus de précision.

"Une telle flambée (des cours) est anormale. Si les prix du charbon peuvent grimper autant sur une courte période, ils peuvent aussi chuter de la même manière", a-t-il prévenu.

Un porte-parole du groupe s'est refusé à dire quel serait l'impact d'une forte chute des prix sur la performance financière au cours du prochain exercice.

Mitsubishi a fait état d'une hausse de 16,1% de son bénéfice net au premier semestre de l'exercice, à 179,8 milliards de yens, les solides profits réalisés sur les métaux compensant la moins bonne performance des activités hors matières premières, notamment dans les infrastructures et les biens d'équipement. (Yuka Obayashi, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon)