BOURSE-EDF à un plus bas de 7 mois après avoir abaissé ses prévisions

vendredi 4 novembre 2016 11h25
 

PARIS, 4 novembre (Reuters) - L'action EDF a touché un plus bas de sept mois vendredi matin à la Bourse de Paris, pénalisée par la révision à la baisse, pour la deuxième fois en moins de deux mois, des objectifs 2016 de production nucléaire et d'Ebitda de l'énergéticien.

EDF a annoncé jeudi soir que son objectif d'Ebitda 2016 était ajusté à 16,0-16,3 milliards d'euros, contre 16,3-16,6 milliards précédemment, son objectif de production nucléaire étant revu de 380-390 térawatts-heure (TWh) à 378-385 TWh à la suite du report à la fin de l'année du redémarrage de cinq de ses réacteurs nucléaires.

"Cela va probablement susciter des inquiétudes concernant la fragilité du système français durant les mois d'hiver et il pourrait en résulter un mouvement plus spectaculaire des prix de l'électricité en 2018-2019", écrit Jefferies dans une note.

La société de courtage estime à 8% la baisse du consensus pour le bénéfice par action en 2016 (1,56 euro).

A 11h25, le titre EDF perd -3,96% à 9,71 euros, deuxième plus forte baisse de l'indice SBF 120 (-0,88%) dans des volumes d'échanges étoffés (l'équivalent de ceux réalisés en moyenne par la valeur en une séance complète ces trois derniers mois sur Euronext).

A ce niveau de cours, la valeur perd 28,7% de sa valeur depuis début janvier, ce qui constitue la moins bonne performance des valeurs de l'indice CAC Large 60 des grandes capitalisations de la Bourse de Paris. (Dominique Rodriguez et Pawel Goraj, édité par Jean-Michel Bélot)