** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 4 novembre 2016 08h01
 

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Les principales Bourses
européennes sont attendues en baisse vendredi à l'ouverture,
dans le sillage de Wall Street et des places asiatiques, dans un
climat d'anxieté croissante à l'approche de l'élection
présidentielle aux Etats-Unis.
    Si cette tendance se confirme jusqu'à la fin de la séance,
les Bourses européennes pourraient enregistrer l'un de leurs
plus forts replis hebdomadaires depuis les turbulences du début
d'année sur les marchés financiers.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40
parisien devrait être stable à l'ouverture, le Dax à
Francfort devrait perdre 0,22% et le FTSE à Londres
 0,34%. 
    La Bourse de Tokyo a cédé 1,34% pour porter son recul sur la
semaine à plus de 3%.
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique
(hors Japon) est en baisse de 0,38%. 
    Wall Street a aussi reculé jeudi, le Standard & Poor's-500
 et le Nasdaq enchaînant une huitième séance
consécutive de baisse. 
    Si Facebook a pesé sur la tendance à New York, les
investisseurs aux Etats-Unis, et par ricochet à travers le
monde, s'inquiètent surtout de la remontée du républicain Donald
Trump dans les intentions de vote en vue de la présidentielle
américaine mardi alors que la démocrate Hillary Clinton,
favorite des marchés, paraissait se diriger vers une victoire
probable il y a encore quelques jours.
    "Les marchés tentent actuellement de trouver le juste
équilibre entre la probabilité la plus forte d'une victoire de
Clinton et la possibilité d'un important mouvement de vente en
cas de victoire de Trump", dit Ric Spooner (CMC Markets).
    Les marchés pourraient aussi réagir ce vendredi à la
publication des chiffres des créations d'emploi en octobre aux
Etats-Unis. Le rapport mensuel du département du Travail sera
publié à 12h30 GMT.
    Sur le marché des changes, le dollar se ressaisit un peu
mais reste proche d'un creux de plus de trois semaines touché
durant la nuit face à un panier de devises de référence.
    La livre confirme pour sa part son regain de vigueur
provoqué la veille par la décision de la Haute Cour de Londres
jugeant que le gouvernement britannique devait consulter le
Parlement pour déclencher les négociations avec l'UE sur le
Brexit. La Banque d'Angleterre (BoE) a en outre
annoncé jeudi qu'elle n'envisageait plus de réduire son taux
directeur et que celui-ci pouvait désormais évoluer à la hausse
comme à la baisse. 
    Les cours du pétrole se redressent également après cinq
séances consécutives de baisse.    
 
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 4 NOVEMBRE:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      08h50  Indice PMI Markit services     octobre     ---           52,1
                déf.                                                     
 DE      08h55  Indice PMI Markit services     octobre     ---           54,1
                déf.                                                     
 EZ      09h00  Indice PMI Markit services     octobre     ---           53,5
                déf.                                                     
 EZ      10h00  Prix à la production           septembre   inch.         -0,2%
                - sur un an                                -1,8%         -2,1%
 US      12h30  Créations d'emploi             octobre     175.000       156.000
                Taux de chômage                            4,9%          5,0%
 US      12h30  Balance commerciale            septembre   -$37,8 mds    -$40,7
                                                                         mds
 
    VALEURS À SUIVRE
    * LAFARGEHOLCIM a annoncé vendredi un résultat
opérationnel du troisième trimestre en hausse de 10,5% et
légèrement supérieur aux attentes sur une base comparable et
pense atteindre son objectif de résultat opérationnel sur de
l'année. 
    * VOLKSWAGEN. Le conseil de surveillance du
constructeur allemand doit se réunir ce vendredi pour débattre
des possibilités de réduction des coûts et des pistes
d'investissement, a confirmé le deuxième actionnaire du groupe
automobile, tout en précisant qu'il faudrait sans doute
patienter encore des semaines avant un accord entre la direction
et les salariés. 
    * SALZGITTER. Le sidérurgiste a annoncé jeudi soir
que son résultat imposable des neuf premiers mois de l'année se
situerait tout au bas de la fourchette des estimations des
analystes, du fait de la baisse saisonnière de la demande
pendant l'été et de travaux de maintenance et de réparation qui
ont limité sa production. 
    * PROSIEBENSAT.1. Le groupe de télévision
allemand a annoncé jeudi soir avoir levé 515 millions d'euros
via un placement d'actions afin de financer son programme de
développement. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Juliette
Rouillon)