La Banque d'Italie appelle les petites banques à fusionner vite

jeudi 3 novembre 2016 19h36
 

ROME, 3 novembre (Reuters) - La banque centrale d'Italie a exprimé jeudi son souhait que les reformes passées cette année déboucherent sur une consolidation rapide et drastique parmi les petites banques coopératives.

Rome en 2015 a mis en place une réforme des banques coopératives qui a entraîné en octobre la fusion entre Banco Popolare et Banca Popolare di Milano pour créer le troisième groupe bancaire italien.

En février 2016, le gouvernement a pris des mesures visant à obliger 355 petites banques coopératives (BCC) a fusionner sous une holding disposant d'au moins un milliard d'euros de fonds propres, ce qui devrait aboutir à un ou deux groupes.

Le responsable de la vigilance bancaire à Bankitalia, Carmelo Barbagallo, a dit lors d'un séminaire que la banque centrale s'attendait à ce que les BCC se décident rapidement malgré un calendrier qui leur donne jusqu'au 3 mai 2018 pour présenter une demande en vue de créer un groupe bancaire.

"Nous espérons qu'elles présenteront des requêtes dès le début de l'an prochain afin que la réforme puisse prendre effet dans les six à douze mois", a-t-il dit.

Les BCC détiennent 7,6% des actifs bancaires en Italie et 15% des agences, selon des documents préparés pour le séminaire.

Leur ratio de fonds propres "core" est de 16,7% de leurs actifs, au-dessus de la moyenne du secteur qui est à 12,4%. (Stefano Bernabei, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)