Renault en discussions exclusives sur une usine au Pakistan

jeudi 3 novembre 2016 15h33
 

PARIS/ISLAMABAD, 3 novembre (Reuters) - Renault a annoncé jeudi avoir entamé des négociations exclusives pour s'implanter au Pakistan, avec notamment un projet d'usine d'assemblage à Karachi.

"Le groupe Renault confirme avoir engagé des négociations exclusives avec les groupes Ghandhara et Al Futtaim pour développer la marque Renault au Pakistan, dont un site industriel sur le site de Ghandhara à Karachi", a déclaré un porte-parole du groupe, confirmant une annonce du gouvernement du Pakistan.

Dans un communiqué, le bureau du Premier ministre Nawaz Sharif expliquait que le projet d'investissement était le fruit des rencontres entre le gouvernement et plusieurs constructeurs internationaux, visant à attirer sur place davantage d'entreprises étrangères du secteur.

En mai, Reuters avait rapporté que le Pakistan cherchait à séduire Renault mais aussi Nissan et Fiat. Dans son communiqué de jeudi, le gouvernement pakistanais a ajouté que le ministre des Finances avait également rencontré Volkswagen et PSA.

Renault est à la recherche de nouveaux marchés émergents pour élargir sa présence mondiale et réduire sa dépendance vis-à-vis de pays comme le Brésil ou la Russie, prometteurs à long terme mais actuellement en crise. Le groupe a également inauguré dans ce cadre sa première usine en Chine au début de l'année. (Kay Johnson et Laurence Frost, avec Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)