L'Egypte laisse flotter sa monnaie et relève ses taux

jeudi 3 novembre 2016 11h32
 

LE CAIRE, 3 novembre (Reuters) - La banque centrale égyptienne a annoncé jeudi qu'elle laissait flotter la livre après l'avoir dévalué de 32,3%, une mesure radicale adoptée pour tenter de mettre fin à la pénurie de devises qui affecte l'économie depuis plusieurs années et a provoqué de fortes turbulences ces dernières semaines.

Le taux de change de la livre égyptienne était fixé à 8,8 pour un dollar depuis mars mais la pénurie de dollars due, entre autres, à la chute de l'activité touristique et à la désaffection des investisseurs étrangers pour le pays, provoquait des tensions croissantes.

La banque centrale avait rationné le billet vert et imposé des mesures strictes de contrôle des changes tout en maintenant la livre à un niveau artificiellement élevé, ce qui pénalisait les échanges alors que le pays est très dépendant des importations.

La chute de la livre sur le marché noir, à 18 pour un dollar en début de semaine, avait conduit les investisseurs à cesser d'acheter des dollars. Le taux officieux est remonté à 13 pour un dollar mercredi soir, ce qui a fourni à la banque centrale une occasion de dévaluer.

Mais au-delà de cette dévaluation, l'institution a choisi de laisser la livre flotter librement, allant ainsi plus loin que ce qu'attendaient les milieux bancaires. Elle a simultanément relevé ses taux d'intérêt de 300 points de base pour soutenir la monnaie.

LA BOURSE DU CAIRE EN FORTE HAUSSE

"Ces décisions permettront à la dynamique de l'offre et de la demande sur le marché de fonctionner efficacement afin de permettre un approvisionnement fiable et régulier en devises étrangères", a déclaré la banque centrale dans un communiqué.

La Bourse du Caire a salué la nouvelle et l'indice EGX 30 gagnait 3,79% vers 10h20 GMT.   Suite...