Gabriel entame sa visite à Pékin dans une "bonne ambiance"

mardi 1 novembre 2016 10h10
 

PEKIN, 1er novembre (Reuters) - Les discussions du ministre allemand de l'Economie avec le ministre Chinois du Commerce se sont déroulées "dans une très bonne ambiance", s'est félicité mardi un membre de son cabinet au premier jour de sa visite à Pékin, malgré les tensions suscitées par ses initiatives contre les acquisitions chinoises en Allemagne.

Sigmar Gabriel, qui est accompagné d'une soixantaine de chefs d'entreprise, a récemment pris des mesures pour limiter des acquisitions dans le secteur technologique.

Ses discussions avec le ministre du Commerce Gao Hucheng ont duré plus longtemps que prévu et les deux hommes n'ont pu prononcer les discours d'ouverture de la commission sino-allemande de coopération économique.

"Je ne considère pas cela comme un affront. Cela n'affectera pas les relations germano-chinoises", a assuré Matthias Machnig, secrétaire d'Etat à l'Economie et à l'Energie. Sigmar Gabriel devait ensuite être reçu par le Premier ministre Li Keqiang.

Berlin a opposé son refus au rachat d'une filiale de la société d'éclairage Osram par un consortium chinois et retiré son autorisation au rachat de l'équipementier des semi-conducteurs Aixtron par un autre groupe chinois.

Sigmar Gabriel fait par ailleurs pression pour la mise en place d'une clause européenne de sauvegarde qui permettrait d'interdire le rachat de sociétés dont la technologie est jugée stratégique.

Depuis le début de l'année, les investisseurs chinois ont réalisé 47 acquisitions d'entreprises allemandes pour un montant total de 10,3 milliards d'euros, contre 29 opérations pour 263 millions d'euros sur la totalité de l'année 2015, selon les données de Thomson Reuters.

(Gernot Heller, Jean-Philippe Lefief pour le service français)