LEAD 2-GE rachète Baker Hughes pour grossir dans le parapétrolier

lundi 31 octobre 2016 13h12
 

(Actualisé avec précisions et contexte)

31 octobre (Reuters) - Misant sur la remontée des cours du pétrole, le conglomérat américain General Electric a annoncé lundi son intention de fusionner ses activités dans le pétrole et le gaz avec le numéro trois mondial des services au secteur, son compatriote Baker Hughes.

GE détiendra 62,5% du nouvel ensemble, qui réalisera un chiffre d'affaires total de 32 milliards de dollars (29,2 milliards d'euros), le solde étant aux mains des actionnaires actuels de Baker Hughes.

Ces derniers recevront un dividende exceptionnel de 17,50 dollars par action à l'issue de l'opération, soit un total de 7,4 milliards de dollars.

Baker Hughes affichait une capitalisation boursière d'environ 26 milliards de dollars à la clôture de Wall Street vendredi.

Les autorités de la concurrence avaient bloqué en mai le projet de fusion entre Baker Hughes et son rival Halliburton , évalué à 34,6 milliards de dollars lors de son annonce en novembre 2014.

Le rapprochement annoncé lundi créera le deuxième fournisseur mondial de services au secteur par le chiffre d'affaires derrière Schlumberger.

Le projet est lancé alors que les producteurs nord-américains de pétrole et de gaz naturel relancent la production de certains de leurs puits après le quasi-gel de l'activité provoquée par la chute du prix du baril à partir de la mi-2014.

Le cours de l'or noir a augmenté de près d'un tiers depuis le début de cette année pour remonter à près de 50 dollars le baril.   Suite...