BOURSE-Hexagon chute, son DG arrêté pour délit d'initié présumé

lundi 31 octobre 2016 10h40
 

STOCKHOLM, 31 octobre (Reuters) - L'action du groupe suédois de services de haute technologie Hexagon chute lundi en Bourse de Stockholm après l'annonce de l'interpellation de son directeur général, soupçonné de délit d'initié en Norvège.

Le titre perd 7,64% à 324 couronnes à 9h30 GMT, la plus forte baisse de l'indice paneuropéen Stoxx 600, qui cède alors 0,57%.

Le spécialiste suédois des technologies de mesure et de localisation a précisé dans un communiqué que la brigade financière norvégienne soupçonnait Ola Rollen d'avoir commis un délit d'initié en lien avec un investissement du groupe dans la société norvégienne Next Biometrics en octobre de l'an dernier.

Hexagon a précisé que Rollen, de nationalité suédoise, avait été arrêté samedi et qu'il resterait en détention une semaine en application d'une décision d'un tribunal d'Oslo.

"Ola Rollen dément fermement les accusations. Il ne reconnaît aucune faute", ont déclaré ses avocats dans le communiqué publié par Hexagon. "Nous estimons que les charges relèvent d'une mauvaise interprétation des données factuelles et juridiques du dossier."

Depuis qu'Ola Rollen a pris la direction générale d'Hexagon en 2000, le groupe a réalisé plus de 100 acquisitions et abandonné la quasi-totalité de ses activités historiques de mesure.

Sa capitalisation boursière atteint 121 milliards de couronnes (12,26 milliards d'euros), près du double de celle du géant de l'électroménager Electrolux.

(Niklas Pollard et Mia Shanley; Marc Angrand pour le service français)