Sika-La famille veut négocier dans l'affaire Saint-Gobain

dimanche 30 octobre 2016 15h06
 

* La famille fondatrice veut chercher un compromis à trois

* Ces déclarations font suite à un jugement contre la famille

* Saint-Gobain a confirmé sa volonté de boucler le rachat

* Le président de Sika affirme avoir une offre pour la famille

ZURICH, 30 octobre (Reuters) - La famille fondatrice de Sika , engagée dans une bataille de longue haleine avec la direction du groupe chimique suisse et des actionnaires minoritaires sur son projet de cession à Saint-Gobain de sa participation de contrôle, souhaite que les trois parties entrent en négociations en vue d'un compromis.

La direction de Sika a remporté vendredi une victoire dans ce conflit qui traîne en longueur depuis près de deux ans, un tribunal suisse lui ayant reconnu le droit de limiter les droits de vote de la famille Burkard.

La holding familiale a aussitôt annoncé qu'elle ferait appel du jugement du tribunal du canton de Zoug.

Mais à la question du journal suisse Sonntagszeitung de savoir si le moment était venu de chercher un compromis, Urs Burkard, un membre de la famille, a répondu: "Nous aimerions que toutes les parties s'assoient à la table (des négociations), Sika, Saint-Gobain et la holding familiale SWH (Schenker-Winkler Holding)."

Dans une interview à un autre journal suisse, Schweiz am Sonntag, le président de Sika, Paul Haelg, a déclaré de son côté que la société avait une proposition à faire, qui représentait une meilleure alternative pour la famille Burkard.   Suite...