St-Gobain/La justice autorise Sika à limiter les droits de vote

vendredi 28 octobre 2016 20h40
 

ZURICH, 28 octobre (Reuters) - La direction de Sika a remporté vendredi une bataille dans son conflit de longue haleine avec Saint-Gobain, un tribunal suisse lui ayant reconnu le droit de limiter les droits de vote de la famille fondatrice.

Le tribunal du canton de Zoug a autorisé le groupe chimique suisse à limiter les droits de votes majoritaires de la famille fondatrice Burkard-Schenker dans le cadre du projet de cession de sa participation au groupe français Saint-Gobain.

Sika a réaffirmé que le conseil d'administration restait disposé à discuter avec elle pour trouver une solution à l'amiable, qui serait dans le meilleur intérêt des actionnaires.

La famille Burkard-Schenker a conclu en décembre 2014 un accord avec Saint-Gobain pour lui céder ses parts dans Sika, qui représentent 16,1% seulement du capital mais 52,4% des droits de vote, pour un montant de 2,75 milliards de francs suisses (2,53 milliards d'euros au cours actuel).

Afin d'empêcher l'approbation de ce projet de prise de contrôle par Saint-Gobain, auquel s'opposent la direction de Zika et des actionnaires minoritaires, le conseil du groupe suisse a plafonné les droits de vote des Burkard-Schenker à 5%.

La famille fondatrice a fait savoir de son côté vendredi qu'elle ferait appel de cette décision. (Brenna Hughes Neghaiwi, Juliette Rouillon pour le service français)