LEAD 1-IAG abaisse sa prévision de bénéfice 2016 à cause de la livre

vendredi 28 octobre 2016 11h48
 

(Actualisé avec précisions, contexte et cours)

LONDRES, 28 octobre (Reuters) - International Consolidated Airlines Group (IAG), la maison mère de British Airways, a annoncé vendredi tabler pour cette année sur une croissance de ses profits limitée à 7% alors qu'il visait auparavant une hausse à deux chiffres, une conséquence de la dépréciation de la livre sterling et de la baisse de l'activité depuis le vote du Brexit en juin.

La dépréciation de la livre depuis le scrutin, de près de 18% face au dollar, a eu pour double conséquence de renchérir le prix des billets d'avions pour les voyageurs britanniques et d'augmenter les coûts de la compagnie libellés en dollars.

IAG, qui réunit les compagnies British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus, prévoit un bénéfice d'exploitation annuel de 2,5 milliards d'euros, alors que les analystes financiers attendaient 2,6 milliards selon les données Reuters.

Au troisième trimestre, le bénéfice d'exploitation a atteint 1,205 milliard d'euros, un résultat conforme au consensus, mais il intègre des effets de change négatifs de 162 millions d'euros liés à la baisse de la livre, après 148 millions au deuxième trimestre.

IAG avait déjà revu en baisse ses prévisions de croissance plus tôt dans l'année en raison de l'impact des attentats en Europe sur l'activité du secteur. Il a précisé que ses résultats annuels souffriraient aussi de grève dans le contrôle aérien.

A la Bourse de Londres, l'action IAG gagne 5,05% à 434,4 pence à 9h40 GMT, les investisseurs retenant avant tout les résultats trimestriels conforme aux attentes, une baisse limitée du revenu unitaire et le relèvement de 10% de l'acompte sur dividende.

A la clôture jeudi, le titre affichait un recul de 32,3% depuis le début de l'année, contre -18,9% pour l'indice Stoxx du transport aérien et du tourisme.

(Sarah Young; Marc Angrand pour le service français, édité par Patrick Vignal)