BOURSE-Rexel déçoit avec un T3 encore faible et des objectifs ajustés

vendredi 28 octobre 2016 11h06
 

PARIS, 28 octobre (Reuters) - L'action du distributeur de matériel électrique Rexel est pénalisé vendredi par la faiblesse de ses ventes au troisième trimestre, conséquence de conditions de marché toujours difficiles aux Etats-Unis et en Chine mais aussi au Royaume-Uni pour cause de Brexit.

A 11h05, le titre perd 1,14% à 12,60 euros dans des volumes étoffés (la moitié de leur moyenne quotidienne des 90 derniers jours sur Euronext) alors que l'indice SBF 120 perd 0,12%.

Rexel, qui a publié un chiffre d'affaires en recul de 5,6% au troisième trimestre (-4,3% à périmètre et changes constants), a ajusté ses objectifs annuels dans le bas des fourchettes de ses prévisions.

Il table ainsi sur une baisse organique des ventes à nombre de jours constant "d'au maximum 3%" (contre une fourchette de -3% à +1% annoncée en février) et une marge d'Ebita ajusté "d'au moins 4,1%" (contre 4,1% à 4,5%).

Au troisième trimestre, la marge d'Ebita ajusté est ressortie à 4%, en baisse de 51 points de base, dont 30 qui reflètent la baisse des ventes.

Au Royaume-Uni (14% des ventes européennes), Rexel a vu ses ventes reculer de 6,4% en données comparables. Le groupe a chiffré à 4,3 points de pourcentage la baisse imputable aux moindres ventes de câbles et d'équipements photovoltaïques, le reste étant "principalement dû à la contraction du marché consécutivement au Brexit".

Le communiqué :

bit.ly/2dSfaT0 (Dominique Rodriguez, édité par Marc Angrand)