La BCE demande à Banca Carige d'agir sur ses créances douteuses

jeudi 27 octobre 2016 21h32
 

MILAN, 27 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a adressé à Banca Carige un courrier demandant à la banque italienne d'agir sur ses créances douteuses et d'évaluer leur impact sur ses fonds propres.

Carige, épinglée lors des tests de résistance du secteur bancaire européen en 2014, avait dû procéder l'an dernier à une augmentation de capital mais sa situation reste fragile.

Dans un communiqué publié jeudi, la banque génoise indique que la BCE, dans un "projet de décision", lui demande de ramener ses prêts non performants à un maximum de 5,5 milliards d'euros d'ici la fin de 2017, avec un taux de couverture minimum de 45%.

Ces prêts problématiques devront être ensuite réduits à un maximum de 4,6 milliards d'euros à fin 2018 puis de 3,7 milliards pour la fin de 2019, avec des taux de couverture de 43% et 42% respectivement.

A la fin juin, Carige avait pour sept milliards d'euros de créances douteuses dans son bilan, avec un ratio de couverture de 45,6%.

La banque a jusqu'au 3 novembre pour adresser ses observations à la BCE.

En juin, Carige avait dit prévoir de vendre pour 1,8 milliard d'euros de créances douteuses en deux tranches d'ici la fin de 2017. Dans son communiqué de jeudi, elle dit envisager d'aller plus loin, sans plus de précision.

L'ensemble du secteur bancaire italien est affaibli par des créances douteuses totalisant quelque 360 milliards d'euros. (Stephen Jewkes et Andrea Mandala, Véronique Tison pour le service français)