Vers un arrêt de l'enquête Lactalis-Parmalat-source

jeudi 27 octobre 2016 18h57
 

MILAN, 27 octobre (Reuters) - Le parquet de Milan a demandé aux juges enquêtant sur le rachat du groupe italien de produits laitiers Parmalat par son concurrent français Lactalis en 2011 de cesser leurs investigations, a-t-on appris jeudi de source proche de l'enquête.

L'enquête portait sur des soupçons de manipulation du marché et de délit d'initié pesant sur la banque italienne Intesa Sanpaolo, la banque Lazard, la branche italienne de Société générale et huit personnes.

Le parquet justifie sa requête par l'absence d'éléments à charge susceptibles de convaincre un tribunal, a précisé la source.

Lactalis, numéro un européen des produits laitiers, a racheté Parmalat en 2011 pour 3,4 milliards d'euros.

Intesa Sanpaolo s'est refusé à tout commentaire.

Société Générale et Lazard n'avait aucun commentaire à formuler dans l'immédiat.

Les sociétés avaient dit par le passé qu'elles avaient agi en tout conformité. (Emilio Parodi; Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)