LEAD 2-Berlin bloque le rachat d'une filiale d'Osram-presse

jeudi 27 octobre 2016 19h10
 

(Actualisé avec commentaire du ministère, cours de Bourse)

FRANCFORT, 27 octobre (Reuters) - Le gouvernement allemand a opposé un refus au consortium chinois qui sollicitait son autorisation en vue de racheter la filiale Ledvance d'Osram , se donnant le temps d'examiner l'opération en détail, écrit l'hebdomadaire WirtschaftsWoche jeudi, citant des sources financières.

La société d'éclairage allemande avait annoncé en juillet la vente de sa filiale d'éclairage classique à un groupe d'acquéreurs chinois pour plus de 400 millions d'euros.

Osram s'est refusé à tout commentaire.

Le ministère de l'Economie a dit sans plus de précision qu'il examinait cette transaction dans le cadre d'une procédure standard.

Ce même ministère a retiré l'autorisation donnée au chinois Fujian Grand Chip Investment Fund (FGC) de racheter l'équipementier des semi-conducteurs Aixtron pour des raisons de sécurité et décidé de réexaminer l'opération.

L'action Osram a perdu jusqu'à 4% en réaction à ces informations avant de clôturer en baisse de 2,29%.

Le ministère des Affaires étrangères chinois n'a pas répondu aux sollicitations de commentaires.

Le rachat de sociétés technologiques par des sociétés chinoises est un sujet de plus en plus sensible en Allemagne.

La question prend d'autant plus d'importance que le groupe chinois d'électroménager Midea est en train de racheter le constructeur de robots industriels Kuka et qu'Osram est en contact avec le fabricant de semi-conducteurs Sanan Optoelectronics pour une éventuelle offre d'achat ou de coopération.

(Tina Bellon; Wilfrid Exbrayat et Patrick Vignal pour le service français)