Londres détient désormais moins de 9% de Lloyds Banking Group

jeudi 27 octobre 2016 09h22
 

LONDRES, 27 octobre (Reuters) - La participation détenue par l'Etat britannique dans Lloyds Banking Group est désormais inférieure à 9% après la relance du plan de désengagement suspendu l'année dernière en raison des turbulences traversées par les marchés, a annoncé le gouvernement mercredi.

UK Financial Investments (UKFI), la structure qui gère les participations de l'Etat dans Lloyds et Royal Bank of Scotland , a ramené ses parts dans Lloyds juste en dessous de 9%, portant à 17 milliards de livres la somme totale levée et progressant un peu plus vers la privatisation intégrale de la banque.

Le Trésor britannique avait injecté 20 milliards de livres (27,30 milliards d'euros) dans la banque pendant la crise financière, un renflouement qui s'était traduit par une prise de participation à hauteur de 43% de son capital.

L'action de la banque perdait autour de 0,8% en début de matinée à Londres alors que l'indice Stoxx des valeurs bancaires européennes était stable.

(Andrew MacAskill, Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand)