Renzi menace d'opposer son "veto" au prochain budget de l'UE

mercredi 26 octobre 2016 18h30
 

ROME, 26 octobre (Reuters) - Le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a menacé mercredi de bloquer le vote du prochain budget de l'Union européenne par un "veto" si les Etat de l'Est de l'UE n'accueillent pas le nombre de réfugiés qui leur incombe.

"Si les pays de l'Est qui se développent avec l'aide de notre argent n'ouvrent pas leurs portes aux migrants comme cela a été décidé, alors nous mettrons un veto au futur budget européen", a déclaré le président du Conseil lors d'un rassemblement à Avellino en Italie dans le cadre de la campagne pour la réforme de la Constitution qui doit être approuvée par référendum au mois de décembre.

Le projet de budget européen, celui pour la période 2021-2027, doit en principe être bouclé d'ici la fin de l'an prochain. Techniquement, l'Italie n'a pas de droit de veto sur le budget, qui peut être approuvé par un vote à la majorité qualifiée, bien que l'unanimité soit souvent recherchée.

Le chef du gouvernement italien a souvent critiqué le manque de solidarité européen en ce qui concerne la crise migratoire, alors que le projet de loi de finance italienne pour 2017 prévoit 3,9 milliards d'euros de dépenses pour les migrants, l'Italie étant en première ligne pour l'accueil de ceux se lancent dans la traversée de la Méditerranée à partir des côtes africaines. (Steve Scherer et Isla Binnie; Danielle Rouquié pour le service français)