LEAD 1-EDF-Pas de dispense à l'obligation de revente d'électricité

mardi 25 octobre 2016 17h24
 

(Actualisé avec précisions, contexte)

PARIS, 25 octobre (Reuters) - EDF ne sera pas temporairement dispensé de revendre une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents, comme l'énergéticien en avait fait la demande, a annoncé mardi le ministère de l'Environnement et de l'Energie.

Pour éviter des effets spéculatifs sur le marché de gros de l'électricité en raison de l'indisponibilité de plusieurs de ses réacteurs nucléaires, EDF avait demandé vendredi au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pouvant aller jusqu'à la suspension de son obligation de revendre une partie de son électricité nucléaire à ses concurrents.

L'Accès Régulé à l'Electricité Nucléaire Historique (ARENH) permet depuis 2010 aux opérateurs alternatifs qui le souhaitent d'acheter des volumes d'électricité à EDF à un prix garanti de 42 euros par mégawattheure.

"Le gouvernement ne prévoit pas de suspendre l'ARENH au regard des circonstances actuelles", souligne le ministère dans un communiqué, ajoutant que " des réponses rapides, efficaces et proportionnées seront apportées pour répondre au risque de comportements spéculatifs".

LA CRE VA PROPOSER DES MESURES POUR LIMITER LA SPÉCULATION

EDF n'a fait aucun commentaire sur le sujet.

Les opérateurs alternatifs ont délaissé le système au cours des derniers trimestres, préférant s'approvisionner sur des marchés de gros aux prix inférieurs. Aucune commande n'a été enregistrée pour le premier semestre 2016.   Suite...