LEAD 1-Fiat Chrysler relève sa prévision de bénéfice après un bon T3

mardi 25 octobre 2016 16h55
 

(Actualisé avec précisions, cours de Bourse)

MILAN, 25 octobre (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a publié mardi un bénéfice d'exploitation ajusté trimestriel en hausse de 29%, grâce notamment au succès de Jeep, et a relevé sa prévision de bénéfice sur l'exercice pour la deuxième fois de l'année, malgré une stagnation de son chiffre d'affaires.

Le groupe italo-américain, septième constructeur automobile mondial, a réalisé sur la période juillet-septembre un bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) ajusté de 1,5 milliard d'euros, en hausse de 29% et supérieur au consensus Reuters, qui le donnait à 1,4 milliard sur la base des estimations de 13 analystes.

Ce résultat ne prend pas en compte des charges de 159 millions d'euros liées quasi-entièrement à des rappels de véhicules.

Le chiffre d'affaires trimestriel est resté pratiquement stable sur un an à 26,8 milliards d'euros, alors que les analystes attendaient en moyenne une hausse à 27,5 milliards.

A la Bourse de Milan, l'action FCA gagnait 0,68% à 5,935 euros à 14h40 GMT alors que l'indice Stoxx européen du secteur automobile était stable.

Le groupe a relevé sa prévision d'Ebit ajusté annuel, qu'il attend désormais à plus de 5,8 milliards d'euros, au lieu de 5,5 milliards auparavant, mais il a maintenu ses prévisions de chiffre d'affaires et d'endettement.

FCA, qui a scindé en début d'année sa marque de voitures de sport Ferrari , a précisé que sa dette industrielle nette atteignait 6,5 milliards d'euros fin septembre, contre 5,5 milliards un an plus tôt.

Bien que FCA figure parmi les groupes les plus lourdement endettés du secteur, il investit des milliards de dollars pour tenter de gagner des parts du lucratif marché nord-américain des SUV et des pick-up.

Sa marge bénéficiaire en Amérique du Nord s'est améliorée à 7,6% au troisième trimestre, contre 6,7% un an plus tôt, mais elle reste nettement inférieure à celles de son concurrent américain General Motors, qui atteint 11,2%.

L'Amérique du Nord contribue à hauteur de 85% au bénéfice trimestriel de FCA grâce au succès de la gamme de Jeep, mais les analystes craignent que ce marché n'atteigne rapidement un pic, dans un contexte de pressions croissantes sur les prix. (Agnieszka Flak, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français)