LEAD 1-Cameroun-Melet (Bolloré) pointe la vitesse, récuse la surcharge

mardi 25 octobre 2016 15h54
 

* 79 morts dans le déraillement de vendredi, selon un dernier bilan

* Le train est entré en gare deux fois plus vite que la normale-pdt Bolloré Africa Railways

* Le doublement du convoi conforme à la réglementation-pdt (Actualisé avec déclarations supplémentaires, précisions)

par Gwénaëlle Barzic et Mathieu Rosemain

PARIS, 25 octobre (Reuters) - Une vitesse excessive a joué un rôle dans le déraillement d'un train bondé au Cameroun qui a fait 79 morts et plus de 400 blessés la semaine dernière, a déclaré mardi à Reuters le président de Bolloré Africa Railways.

Face aux débuts de polémique sur la taille du convoi, le dirigeant de la filiale du groupe Bolloré a confirmé que le nombre de wagons avait été doublé pour faire face à un afflux de voyageurs mais sans dépasser la capacité d'accueil maximum autorisée.

Il a revanche indiqué que selon les premiers éléments de l'enquête, le train roulait à 80 kilomètres/heure à l'approche de la gare, le double de la vitesse normale.

Le Cameroun a observé une journée de deuil lundi à la mémoire des victimes de l'accident qui a fait 79 morts et 428 blessés selon un dernier bilan, a précisé Eric Melet, président de la filiale de Bolloré concessionnaire de la ligne qui relie la capitale Yaoundé à Douala, le principal port du pays.

Deux enquêtes, interne et judiciaire, sont en cours pour identifier l'ensemble des facteurs qui ont conduit à l'accident, le plus grave qu'ait connu le groupe Bolloré, qui exploite des infrastructures clefs du Cameroun, ferroviaire et portuaires.   Suite...