LEAD 2-GB-May opte pour une troisième piste à l'aéroport d'Heathrow

mardi 25 octobre 2016 15h43
 

* La décision de Theresa May met fin à 25 ans d'indécision

* Heathrow est préféré à Gatwick

* Boris Johnson et d'autres pas d'accord avec le projet (Actualisé avec précisions, citations Boris Johnson)

par Kylie MacLellan et Sarah Young

LONDRES, 25 octobre (Reuters) - Le feu vert à la construction d'une nouvelle piste sur l'aéroport d'Heathrow, près de Londres, a été donné mardi par les pouvoirs publics, un projet estimé à près de 20 milliards d'euros qui ne fait pas l'unanimité au sein du gouvernement.

La décision de la Première ministre Theresa May, qui intervient au moment où le Royaume-Uni s'apprête à entamer les négociations sur sa sortie de l'Union européenne, a aussitôt été contestée par son ministre des Affaires étrangères, l'eurosceptique Boris Johnson, qui a dit craindre qu'une quatrième piste ne soit ensuite demandée.

Heathrow, aéroport le plus fréquenté d'Europe, situé à l'ouest de Londres, était en compétition avec Gatwick, au sud de la métropole, mais aucun des gouvernements qui se sont succédé depuis un quart de siècle n'avait tranché entre les différentes options face aux protestations des riverains et des défenseurs de l'environnement.

"Après des décennies de retard, nous montrons que nous prenons les grandes décisions quand ce sont les bonnes décisions pour la Grande-Bretagne", a déclaré Theresa May au quotidien londonien Evening Standard.

"Il s'agit à l'évidence d'une décision importante pour ce pays, mais c'est aussi le signe le plus clair depuis le référendum montrant que ce pays est très clairement ouvert aux affaires", a renchéri le ministre des Transports, Chris Grayling en précisant qu'une consultation publique se déroulerait "en temps opportun".   Suite...