ChemChina prêt à proposer des concessions à l'UE pour Syngenta -source

mardi 25 octobre 2016 10h23
 

PEKIN, 25 octobre (Reuters) - Le groupe chimique chinois ChemChina est disposé à proposer des concessions supplémentaires pour obtenir le feu vert de la Commission européenne à son acquisition de Syngenta pour 43 milliards de dollars (39,6 milliards d'euros), apprend-on mardi de source proche du dossier.

L'action Syngenta a chuté de plus de 9% en Bourse lundi après l'annonce par la CE que ChemChina n'avait proposé aucune concession en vue du rachat du groupe suisse de pesticides et de semences, faisant craindre l'ouverture d'une enquête approfondie de Bruxelles sur cette acquisition, la plus importante effectuée par un groupe chinois à l'étranger cette année.

ChemChina a soumis en septembre à la CE un plan prévoyant la vente d'actifs de sa filiale d'agrochimie Adama Agricultural Solutions pour quelque 20 millions de dollars, a dit la source à Reuters.

Ces cessions ont été jugées insuffisantes par la CE qui a proposé un "menu plus détaillé de possibles remèdes" lors d'une rencontre avec les deux groupes la semaine dernière, a ajouté la source en demandant à ne pas être identifiée.

ChemChina est disposé à coopérer clairement avec la Commission européenne pour proposer des remèdes susceptibles de lui donner satisfaction, a-t-elle encore indiqué.

Un porte-parole du groupe public chinois n'a pu être joint dans l'immédiat.

Syngenta a fait savoir mardi matin que les autorités de régulation en Europe et ailleurs avaient demandé des informations supplémentaires, ce qui devrait repousser la finalisation de la fusion au premier trimestre 2017 .

Le groupe suisse a ajouté rester confiant dans le processus régulatoire.

L'action Syngenta regagne près de 2% sur le marché suisse mardi matin. (Chen Aizhu, Véronique Tison pour le service français)