Syngenta espère boucler sa fusion avec ChemChina au T1 2017

mardi 25 octobre 2016 07h30
 

ZURICH, 25 octobre (Reuters) - Syngenta, le premier fabricant mondial de pesticides qui a accepté d'être racheté par le groupe public chinois ChemChina, a fait savoir mardi que le processus régulatoire avait pris du retard et devrait être achevé au premier trimestre 2017 et non plus avant la fin de cette année comme il l'avait initialement prévu.

"Dans un contexte de consolidation de l'industrie, les régulateurs dans l'Union européenne et ailleurs ont récemment demandé des informations supplémentaires, et nous nous attendons maintenant à ce que le processus régulatoire se poursuive jusqu'au premier trimestre 2017. ChemChina et Syngenta restent pleinement engagés dans la transaction et confiants dans sa conclusion", déclare Erik Fyrwald, le directeur général du groupe suisse, dans un communiqué.

Interrogé ensuite par Reuters, il a dit s'attendre à ce que l'opération soit finalisée vers la fin du premier trimestre et a ajouté n'avoir eu aucune indication de l'UE ou des Etats-Unis laissant penser qu'elle serait rejetée, malgré l'ouverture d'une enquête de phase deux de la part de la Commission européenne.

Syngenta a fait état d'un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars (2,3 milliards d'euros) au troisième trimestre, en baisse de 3% à taux de change constants. Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un repli de 0,5% à 2,6 milliards de dollars. (Michael Shields, Véronique Tison pour le service français)