La Banque du Canada modifie sa méthode de mesure de l'inflation

lundi 24 octobre 2016 20h35
 

OTTAWA, 24 octobre (Reuters) - La Banque du Canada a annoncé lundi conserver un objectif d'inflation de 2% tout en expliquant modifier sa méthode de mesure de l'évolution des prix dans le but de mieux prendre en compte les tendances de long terme, une évolution qui pourrait, selon certains analystes, rendre sa politique monétaire plus difficile à prévoir.

La décision de maintenir un objectif d'inflation de 2%, soit le milieu d'une fourchette de 1% à 3%, était très largement anticipé.

Mais la banque centrale a précisé qu'au lieu de ne suivre que l'indice des prix à la consommation (IPC) de base, qui exclut huit de ses composantes les plus volatiles, elle utiliserait désormais trois indices différents (la moyenne tronquée, la médiane pondérée et la composante commune de l'IPC), dont l'évolution a parfois été divergente dans le passé.

"L'utilisation de multiples indicateurs aidera l'institution à gérer de façon transparente les risques associés aux lacunes de tout indicateur pris isolément", explique-t-elle.

Pour certain observateurs, ce changement ne fait qu'officialiser une situation existante qui avait conduit la banque centrale à laisser son taux de base inchangé alors que l'inflation restait durablement inférieure à 2%.

Statistique Canada, l'institut national de la statistique, publiera les trois nouveaux indices à partir de décembre avec le rapport mensuel sur l'évolution des prix en novembre.

Pour Brian DePratto, économiste de TD Economics, ce changement de méthode pourrait compliquer la communication de la Banque du Canada.

"Il faudra une phase d'apprentissage pour les intervenants de marché, qui vont devoir essayer de mesure l'importance relative que la banque (centrale) accorde à chaque mesure lors de chacune de ses réunions", a-t-il expliqué dans une note de recherche.

(Andreas Hopkins, avec Fergal Smith à Toronto; Marc Angrand pour le service français)