Blockchain-Deux banques revendiquent une première pour le négoce

lundi 24 octobre 2016 12h34
 

SYDNEY, 24 octobre (Reuters) - Deux banques ont revendiqué lundi une première utilisation de la technologie blockchain pour le règlement d'une opération de négoce international, en l'occurrence la livraison de balles de coton entre la Chine et les Etats-Unis.

L'opération, portant sur un montant de 35.000 dollars (32.145 euros), a été réalisée entre Commonwealth Bank of Australia et Wells Fargo.

La technologie blockchain, fondée sur la création d'un registre numérisé unique de transactions validées, partagé entre tous les participants d'un réseau, est déjà utilisée pour des transactions financières et sous-tend notamment le bitcoin, la plus connue des monnaies digitales.

Mais il s'agit de la première utilisation dans le financement du négoce international qui se caractérise par la lourdeur de ses procédures.

"Les processus existants dans le financement du négoce sont mûrs pour une rupture et la démonstration que nous venons de faire montre comment les entreprises dans le monde entier peuvent bénéficier de ces technologies émergentes", a déclaré Michael Eidel, responsable de l'activité de services transactionnels et de gestion de trésorerie chez Commonwealth Bank.

Le consortium R3, qui réunit plus de 70 grandes banques internationales, cherche à promouvoir l'utilisation de la technologie blockchain au sein du secteur bancaire.

Il s'est notamment intéressé à son utilisation pour le déclenchement automatique de paiement sous réserve du respect d'un certain nombre de conditions préalables, une perspective particulièrement intéressante pour le négoce international qui peut impliquer une succession de paiements dans des fuseaux horaires différents.

La transaction sur les balles de coton prévoyait ainsi une automaticité des paiements lorsque le chargement atteignait certaines destinations.

R3, dont Wells Fargo est membre, n'a toutefois joué aucun rôle dans cette transaction a précisé Commonwealth Bank. (Byron Kaye, Marc Joanny pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)