** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 24 octobre 2016 07h58
 

24 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse
en ouverture d'une semaine qui s'annonce chargée tant du point de vue microéconomique que
macroéconomique.    
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner
jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,2% également et le FTSE à Londres
 0,3%. 
    Les places européennes avaient terminé quasi-stables vendredi dernier au terme d'une séance
irrégulière rythmée par les résultats de sociétés et le retour des opérations de
fusions-acquisitions d'envergure.
    Dans l'attente des réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale, de la Banque
d'Angleterre et de la Banque du Japon la semaine prochaine, les marchés devront compter cette
semaine sur une avalanche de résultats de sociétés, aussi bien d'Asie, d'Europe que des
Etats-Unis et sur un calendrier de statistiques tout aussi bien rempli avec des chiffres tombant
aux Etats-Unis, au Japon et dans la zone euro.    
    La Bourse de Tokyo est en très légère hausse à la fin d'une séance heurtée, des prises de
bénéfice sur les valeurs cycliques ayant compensé les gains des valeurs de la pharmacie
imputables à un relèvement des prévisions de résultats. 
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
avance de 0,24%. Les Bourses asiatiques évoluent d'une manière générale sans tendance bien
nette, peu inspirées par la performance en demi-teinte de Wall Street vendredi.
    Le dollar a atteint face à un panier de devises de référence son plus haut niveau
depuis le 3 février, et évolue autour de ce pic, réagissant aux déclarations de responsables de
la Réserve fédérale plaidant pour une hausse des taux cette année et au fait que les marchés
tablent sur une victoire de leur favorite, la candidate démocrate Hillary Clinton, à la
présidentielle américaine du 8 novembre.  
    Sur le marché pétrolier, les futures sont en recul, l'Irak voulant s'exempter de tout accord
de réduction de la production mondiale inspiré par l'Opep et les forages continuant par ailleurs
d'augmenter aux Etats-Unis, de 11 la semaine dernière.
     
    
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU LUNDI 24 OCTOBRE:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      07h00  PMI flash manufacturier        octobre     50,0          49,7
                PMI flash services             octobre     53,0          53,3
                PMI flash composite            octobre     52,2          52,7
 DE      07h30  PMI flash manufacturier        octobre     54,3          54,3
                PMI flash services             octobre     51,5          50,9
                PMI flash composite            octobre     53,3          52,8
 EZ      08h00  PMI flash manufacturier        octobre     52,6          52,6
                PMI flash services             octobre     52,4          52,2
                PMI flash composite            octobre     52,8          52,6
 

    VALEURS À SUIVRE:
    
    * VALEURS BANCAIRES Standard & Poor's a confirmé vendredi la note à long terme AA de la
dette souveraine de la France tout en relevant à "stable" la perspective qui lui est attachée.
[nL8N1CR5TJ
    
    * EDF. RTE, filiale du groupe français, a indiqué vendredi avoir renoncé à
présenter une offre pour les 24% du capital de l'opérateur de réseaux grec ADMIE mis en vente
par l'électricien PPC. 
    
    * ZODIAC AEROSPACE. L'équipementier aéronautique pourrait réagir en Bourse au
rachat annoncé dimanche de son concurrent américain B/E Aerospace par Rockwell Collins
 pour 6,4 milliards de dollars (5,9 milliards d'euros) ou 62 dollars par action.
 
    
    * AXA négocie la vente d'un autre de ses actifs britanniques, le courtier en
assurances Bluefin, à l'américain Marsh pour environ 300 millions de livres (337 millions
d'euros), a rapporté dimanche SkyNews. L'assureur a par ailleurs annoncé vendredi
avoir finalisé la cession de ses activités britanniques de gestion de patrimoine internationale
situées sur l'île de Man à Life Company Consolidation Group (LCCG).
    
    * PHILIPS a fait état lundi d'une hausse légèrement moins marquée que prévu de ses
résultats du troisième trimestre, tout en confirmant ses objectifs pour l'ensemble de l'année.
 
   
    * ENGIE a dit dimanche n'avoir pris aucune décision au sujet de l'avenir de sa
centrale australienne d'Hazelwood suite à une information de presse selon laquelle le conseil
d'administration du groupe a décidé de fermer le site. 
    
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)