ANALYSE-AT&T/Time Warner lancent un nouveau round de consolidation

dimanche 23 octobre 2016 19h17
 

par David Shepardson et Jessica Toonkel

WASHINGTON/NEW YORK, 23 octobre (Reuters) - En réunissant l'un des principaux opérateurs de téléphonie mobile aux Etats-Unis et des réseaux câblés comme HBO, CNN et TBS, la fusion annoncée entre AT&T et Time Warner ouvre la voie à un nouveau round de consolidation dans les télécoms et les médias, prenant acte des nouveaux comportements des téléspectateurs.

Les sociétés de contenus ont de plus en plus de mal à rester indépendantes, créant des opportunités pour des opérateurs télécoms, diffuseurs par satellite et autres câblo-opérateurs, disent les analystes.

Les groupes de médias voient avec inquiétude la jeune génération délaisser le poste pour regarder la télévision sur des appareils mobiles. Les sociétés de distribution, à l'inverse, ont tout intérêt à acquérir des contenus pour diversifier leurs revenus.

"Le secteur a besoin de consolider", dit le gérant Salvatore Muoio, dont la firme investit dans plusieurs groupes de médias parmi lesquels Time Warner. "Il y a clairement une concurrence nouvelle avec Netflix, Amazon et Hulu".

AT&T a annoncé samedi soir l'acquisition de Time Warner pour 85,4 milliards de dollars (78,5 milliards d'euros), en cash et en actions. L'OPA amicale, la plus importante fusion annoncée cette année dans le monde, devrait être finalisée d'ici fin 2017.

Randall Stephenson, le directeur général d'AT&T, a salué "le mariage parfait de deux groupes avec des forces complémentaires qui vont apporter une nouvelle approche dans l'offre de l'industrie des médias et des communications à destination des clients, des créateurs de contenus, des distributeurs et des annonceurs."

L'offre de contenus permettra à AT&T d'"innover avec de nouvelles options publicitaires qui, combinées aux abonnements, contribueront à financer la création de contenus", a fait valoir le groupe samedi.

  Suite...