Venezuela-Commission parlementaire menacée par des individus cagoulés

samedi 22 octobre 2016 08h10
 

CARACAS, 22 octobre (Reuters) - Des individus cagoulés ont tenté de s'introduire vendredi à l'intérieur des bureaux de la commission de contrôle des comptes publics, à l'Assemblée nationale à Caracas, selon le président de cette commission dirigée par l'opposition, qui soupçonne un mobile politique.

Cette commission parlementaire a rendu public mercredi un rapport accusant de corruption la compagnie nationale des pétroles, PDVSA et affirmant que 11 milliards de dollars de fonds avaient disparu des comptes alors que Rafael Ramirez était à sa tête, de 2004 à 2014.

Rafael Ramirez a rejeté le rapport de la commission en le jugeant truffé de "mensonges irresponsables".

"Quelle coïncidence!", a déclaré après la tentative d'intrusion le président de cette commission, Freddy Guevara. "Des 'colectivos' armés arrivent et menacent le personnel deux jours après publication de notre rapport dénonçant de vastes affaires de corruption chez PDVSA", a-t-il ajouté en faisant allusion à des groupes pro-gouvernement dans lesquels l'opposition voit des malfrats.

Reuters n'a pu pour l'heure confirmer ces incidents de source indépendante, et le ministère de l'Information, sollicité, n'a pas répondu.

Selon un porte-parole de Freddy Guevara, six à huit individus cagoulés ont tenté de s'introduire à l'intérieur des bureaux de la commission parlementaire. Les gardiens de l'assemblée les ont brièvement retenus, avant de les laisser repartir.

"Ces gens-là agissent en toute impunité", a estimé le porte-parole, José Ramirez.

Le Venezuela est l'un des pays les plus violents au monde, et des personnalités de l'opposition disent être régulièrement pris en filature et victimes d'intimidation. Certains dirigeants de l'opposition ont été accusés d'attiser les violences contre le pouvoir socialiste du président Nicolas Maduro et jetés en prison. (Alexandra Ulmer; Eric Faye pour le service français)