Brexit-La TTF durcie est "un très mauvais signal"-Brassac (FBF)

vendredi 21 octobre 2016 16h30
 

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Le durcissement de la taxe sur les transactions financières (TTF) constitue un très mauvais signal sur l'attractivité de la place de Paris, a déclaré vendredi le directeur général du Crédit agricole, qui assure la présidence tournante de la fédération bancaire française (FBF).

"Cette décision pèsera inévitablement sur le coût de financement de nos entreprises qui font appel au marché", écrit Philippe Brassac dans une déclaration écrite envoyée à Reuters.

"C'est par ailleurs un très mauvais signal que nous envoyons dans le cadre du Brexit sur l'attractivité de la place financière de Paris", a-t-il conclu, alors qu'une intense campagne est menée pour faire de Paris une alternative à la City de Londres après la décision des Britanniques de sortir de l'Union européenne.

Dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi de finances (PLF) pour 2017, les députés ont voté dans la nuit de mercredi à jeudi l'élargissement du champ de la TTF aux transactions intrajournalières (dites "intra-day") - parmi lesquelles figurent les transactions à haute fréquence - et de relever le taux de ce prélèvement à 0,3% contre 0,2% actuellement. (Julien Ponthus, édité par Matthieu Protard)