La Bourse de Paris-Les valeurs du jour vendredi (clôture)

vendredi 21 octobre 2016 18h09
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    Paris, 21 octobre (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à
la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a terminé
quasiment inchangé (-0,09% à 4.536,07 points) alors que les
résultats d'entreprises ont animé les marchés d'actions aussi
bien en Europe qu'aux Etats-Unis.
    Sur la semaine, le CAC 40 a progressé de 1,46%.
    
    * ESSILOR a enregistré une baisse de 5,58% à 104,9
euros et s'est classé en dernière place du CAC 40. Le numéro un
mondial de l'optique ophtalmique a engrangé des ventes moins
bonnes qu'attendu, pénalisé par ses performances aux Etats-Unis,
son marché principal, où la progression a ralenti depuis le
début de l'année.  
        
    * TECHNICOLOR a clôturé en queue de peloton du SBF
120 (-8,13% à 5,32 euros) à la suite d'une note de
JPMorgan, passé à "neutre" contre "surpondérer" sur la valeur
avec un objectif abaissé à 6,7 euros (contre 7,15 euros). Le
courtier juge les résultats du troisième trimestre décevants et
les objectifs pour 2016 difficilement réalisables. 
    
    * ARCELORMITTAL a enregistré la plus forte
progression du SBF 120 avec un gain de 4,56% à 6,173 euros dans
le sillage des valeurs américaines de la sidérurgie la veille
dans l'anticipation d'une hausse des prix de l'acier, d'après un
analyste.
    
    * VALEO a clôturé deuxième des hausses du CAC 40
avec un gain de 2,96% à 53,65 euros. L'équipementier automobile
a revu à la hausse son objectif de marge opérationnelle pour
2016 à environ 8% (contre 7,7%). Son chiffre d'affaires
s'établit à 3,99 milliards d'euros au troisième trimestre,
marqué par une croissance vigoureuse de ses ventes. 
    
    * TF1 a reculé de 1,92% à 8,101 euros alors que
Credit Suisse a initié sa couverture du titre à
"sous-performance" (objectif de cours de 7,35 euros). Le broker
estime que les prévisions du consensus sur la croissance de la
publicité sont trop élevées quand le groupe de télévision voit
son audience décliner et ses marges structurellement plus
faibles.
        
    * EDF a perdu 1,76% à 10,055 euros alors que
l'électricien public demande au gouvernement d'étudier la
suspension du tarif de gros régulé face au risque de
spéculations sur le marché des prix de l'électricité, sur fond
d'incertitudes liées à l'arrêt de plusieurs réacteurs
nucléaires.    
    
    * WORLDLINE a repris 3,08% à 25,255 euros, après
avoir cédé plus de 5% la veille dans le sillage de ventes
trimestrielles signalant un ralentissement de la branche
'Merchant Services & Terminals'. HSBC a relevé sa recommandation
sur la valeur d'"alléger" à "conserver" avec un objectif de
cours à 25 euros.
    
    * SFR GROUP a gagné 1,67% à 25 euros. Altice USA,
filiale que la maison mère de SFR Altice (+1,8%) a
créée aux Etats-Unis en regroupant les câblo-opérateurs
Cablevision et Suddenlink Communications qu'elle a rachetés,
prépare une possible introduction en Bourse, a-t-on appris jeudi
de sources informées de ce projet. 
    
    * COMPAGNIE DES ALPES a progressé de 3,09% à 16,69
euros après un chiffre d'affaires du quatrième trimestre
2015-2016 en croissance de 6,5% à 148,1 millions d'euros,
soutenu par les destinations de loisirs et le développement à
l'international. L'exploitant de domaines skiables prépare
désormais son développement en Asie.  
    
    * BOIRON a chuté de 6,65% à 84,48 euros, sa plus
forte baisse en pourcentage depuis avril 2012. Le groupe a
annoncé un chiffre d'affaires du troisième trimestre de 159,4
millions d'euros, en baisse de 5,1%, en raison de ventes en
diminution notamment en Russie. 
        
    * MANITOU a avancé de 2,53% à 15,38 euros après un
chiffre d'affaires de 323 millions d'euros (+18%) au troisième
trimestre, au terme duquel son carnet de commande totalisait 244
millions d'euros (253 millions un an auparavant). Portzamparc
reste à "renforcer" sur la valeur et porte son objectif à 17,3
euros, saluant un chiffre d'affaires largement supérieur à ses
attentes et au consensus. (Le communiqué : bit.ly/2e50gvd)

 (Laetitia Volga, édité par Dominique Rodriguez)