Kuroda (BoJ)-Risque d'un nouveau délai pour l'objectif d'inflation

vendredi 21 octobre 2016 10h03
 

TOKYO, 21 octobre (Reuters) - Haruhiko Kuroda, le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), a dit vendredi que la banque centrale pourrait repousser l'échéance qu'elle se donne pour atteindre son objectif d'inflation lors de sa réunion de politique monétaire de ce mois-ci.

Il a laissé entendre que la faiblesse récente de l'indice des prix de détail, entendu hors produits alimentaires frais et qui a baissé en variation annuelle pour le sixième mois d'affilée en août, pourrait obliger la BoJ à revoir en baisse son objectif d'inflation à l'occasion d'une revue trimestrielle lors de la réunion des 31 octobre et 1er novembre.

Il confirmerait ce faisant une information donnée la semaine dernière à Reuters par des sources au fait des débats au sein de la banque centrale.

"Il pourrait y avoir une modification à notre prévision voulant que l'inflation atteigne notre objectif de 2% durant l'exercice budgétaire 2017", a dit Haruhiko Kuroda à la Diète.

La baisse des cours pétroliers et une consommation intérieure affaiblie ont forcé la BoJ à repousser à plusieurs reprises le délai qu'elle se fixait pour réaliser un objectif d'inflation de 2%.

La BoJ avait annoncé en septembre l'adoption d'un objectif de taux à long terme, bouleversant ainsi le cadre de sa politique monétaire pour mettre l'accent davantage sur les taux d'intérêt que sur les rachats d'actifs.

De ce point de vue, Haruhiko Kuroda a réaffirmé que l'institut d'émission pourrait ralentir le rythme des rachats, actuellement de 80.000 milliards de yens (701 milliards d'euros) annuels si le rendement de l'emprunt de référence à 10 ans tombait bien en deçà de l'objectif qui est autour de 0%.

Mais il ne voit aucune possibilité dans l'immédiat d'une forte réduction de ces mêmes rachats. (Leika Kihara, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)