Schlumberger bat le consensus au T3, optimiste pour 2017

jeudi 20 octobre 2016 23h50
 

20 octobre (Reuters) - Schlumberger, le numéro un mondial des services pétroliers, a publié jeudi des résultats trimestriels en baisse mais meilleurs que prévu et a dit s'attendre à une amélioration de ses activités l'an prochain en Amérique du Nord, au Moyen-Orient et en Russie.

Le groupe a reconnu avoir une visibilité limitée sur les projets d'investissements de ses clients en 2017 mais son directeur général Paal Kibsgaard s'est montré confiant, estimant que le marché pétrolier s'était maintenant "plus ou moins équilibré".

La chute des cours du brut depuis la mi-2014 a contraint les producteurs à réduire leurs budgets d'exploration, limitant la demande pour les services fournis par Schlumberger et ses concurrents.

Schlumberger a vu son chiffre d'affaires baisser de plus de 50% en l'espace de sept trimestres et a réduit ses coûts de six milliards de dollars (5,5 milliards d'euros) sur la période, notamment en supprimant des milliers d'emplois.

Le bénéfice net du troisième trimestre est tombé à 176 millions de dollars, soit 13 cents par action, contre 989 millions (78 cents/action) un an plus tôt.

Hors charges liées à l'acquisition et à l'intégration de Cameron, le résultat par action ressort à 25 cents, supérieur de trois cents au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires s'est contracté de 17% à 7,02 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 7,08 milliards.

Schlumberger avait annoncé en août 2015 le rachat de Cameron pour 14,8 milliards de dollars, une opération finalisée cette année. (Swetha Gopinath et Arathy S Nair à Bangalore, Véronique Tison pour le service français)