La BCE n'a pas parlé ni extension du QE, ni "tapering"-Draghi

jeudi 20 octobre 2016 15h07
 

FRANCFORT, 20 octobre (Reuters) - Le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) n'a débattu lors de sa réunion de politique monétaire ni d'un arrêt de son programme d'achats d'actifs sur les marchés, ni d'une prolongation de celui-ci, a déclaré jeudi Mario Draghi, le président de l'institution.

La BCE a laissé, comme attendu ses taux inchangés à l'issue de cette réunion et elle n'a apporté aucune modification à son programme d'achats d'actifs sur les marchés, qui représente actuellement 80 milliards d'euros par mois.

Mais les investisseurs s'attendent à l'annonce de telles modifications en décembre.

Ces dernières semaines, les marchés obligataires de la zone euro ont été animés entre autres par des spéculations sur l'éventualité d'un "tapering", c'est à dire un allègement progressif des achats d'actifs.

"Il est parfois (...) plus important de dire de quoi nous n'avons pas parlé: nous n'avons pas parlé de 'tapering', ni de l'échéance prévue de notre programme d'achats d'actifs", a dit Mario Draghi lors de la conférence de presse qui suit traditionnellement les réunions de politique monétaire du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Il a ajouté qu'un arrêt brutal du programme d'assouplissement quantitatif (QE) était improbable.

L'euro est repassé au-dessus de 1,10 dollar après ces déclarations.

(Francesco Canepa; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)