La Bourse de Paris-Les valeurs du jour jeudi (clôture)

jeudi 20 octobre 2016 18h49
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    Paris, 20 octobre (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a gagné 0,44% à
4.540,12 points au terme d'une séance rythmée par les
publications d'entreprises et par la BCE, qui a sans surprise
laissé ses taux d'intérêt inchangés et s'est déclarée déterminée
à poursuivre ses achats de titres sur les marchés pour soutenir
la croissance et l'inflation. 
    
    * Les valeurs BANCAIRES ont gagné du terrain dans
l'après-midi à la faveur des propos de Mario Draghi qui a laissé
la porte ouverte à d'autres mesures de soutien à l'économie en
décembre, écartant fermement toute discussion actuellement sur
une réduction de son programme de rachats de titres (QE).
    * BNP PARIBAS a gagné 2,12% à 51,06 euros, SOCIÉTÉ
GÉNÉRALE 1,74% à 34,81 euros et CRÉDIT AGRICOLE
 1,49% à 9,527 euros.    
    
    * TECHNIP a terminé en tête des hausses du CAC 40
avec un gain de 4,26% à 61,19 euros. Le groupe parapétrolier a
profité dans l'après-midi des résultats trimestriels supérieurs
aux attentes publiés par l'américain FMC TECHNOLOGIES 
avec lequel Technip a conclu en juin un projet de fusion.     
    
    * PUBLICIS GROUPE a chuté de 5,71% à 63,2 euros,
plus forte baisse du SBF 120, après des résultats au
troisième trimestre pénalisés par des pertes de budgets aux
Etats-Unis. Le numéro trois mondial de la publicité s'est montré
prudent pour la fin d'année et pour 2017, année qui devrait voir
Maurice Lévy passer le relais à un nouveau président du
directoire. 
    
    * WORLDLINE a abandonné 5,37% à24,5 euros, deuxième
plus forte baisse du SBF 120, un recul dû à un ralentissement de
sa branche 'Merchant Services & Terminals', d'après un analyste.
Le spécialiste du paiement en ligne a confirmé ses objectifs
annuels après une légère croissance de ses ventes au troisième
trimestre 2016. 
    
    * SES a perdu 5,28% à 19,545 euros alors que HSBC
n'est plus à l'achat sur la valeur, en estimant que la prévision
de croissance du chiffre d'affaires annuel pourrait être
difficile à tenir alors que les résultats du troisième trimestre
ne devraient pas apporter d'éclaircissements sur les
perspectives à long terme.
                
    * En revanche, AIR FRANCE-KLM a enregistré la plus
forte progression du SBF 120 avec une hausse de 5,32% à 5,344
euros, à la faveur de la révision à la hausse des prévisions
annuelles de Lufthansa (+7,89%). 
    
    * PERNOD RICARD a enregistré un gain de 1,2% à
109,75 euros. Le groupe a vu sa croissance organique accélérer
au premier trimestre de son exercice décalé 2016-2017 grâce à
une dynamique solide aux Etats-Unis et une amélioration en
Chine, où les ventes de son cognac Martell ont renoué avec la
croissance. 
    
    * MICHELIN a gagné 0,88% à 97,12 euros après des
ventes nettes en repli au troisième trimestre mais supérieures
aux attentes. Le groupe a confirmé ses objectifs 2016 malgré un
marché atone et très concurrentiel en Europe. 
    
    * Autre équipementier automobile, PLASTIC OMNIUM a
avancé de 1% à 29,86 euros, les résultats du troisième trimestre
montrant une accélération de la croissance du groupe grâce à la
vigueur de la demande en Europe et en Asie et à une
stabilisation de l'activité conteneurs pour déchets.
   
    
    * BIOMERIEUX a clôturé en baisse de 1,32% à 137,8
euros, après s'être hissé à un plus haut historique de 143,20
euros en séance. Le groupe a annoncé une croissance organique de
9,1% au troisième trimestre et a indiqué qu'elle pourrait
"atteindre voire dépasser" en 2016 la fourchette de 6% à 8%
prévue. Les investisseurs s'attendaient probablement à un
relèvement plus significatif de cet objectif, a commenté William
Quirk, analyste senior chez Piper Jaffray. 
     
    * TRANSGENE a chuté de 7,47% à 2,85 euros,
troisième plus forte baisse du CAC Mid & Small. Le
spécialiste de l'immunothérapie a annoncé des produits
opérationnels en baisse au troisième trimestre (à 1,5 million
d'euros contre 2,3 millions un an plus tôt) ainsi qu'une
augmentation de capital d'un montant d'environ 48 millions
d'euros. 


 (Laetitia Volga, édité par Dominique Rodriguez)