Hong Kong condamne Andrew Left et Citron Research

mercredi 19 octobre 2016 17h46
 

HONG KONG, 19 octobre (Reuters) - Un tribunal de Hong Kong a reconnu coupable mercredi Andrew Left, fondateur du fonds controversé Citron Research, de manipulation de cours et l'a condamné à cinq ans d'interdiction de toute activité sur le marché local.

Citron Research, spécialiste des ventes à découvert, était accusé d'avoir répandu en 2014 de fausses nouvelles sur le groupe immobilier chinois Evergrande dont il a ensuite profité.

A la suite d'un rapport de Citron Research affirmant que le groupe était insolvable et engagé dans des opérations frauduleuses, l'action Evergrande avait chuté de près de 20%.

Andrew Left a été condamné en outre à rembourser 1,6 million de dollars de HK (188.130 euros) de profits réalisés sur ses ventes à découvert d'actions Evergrande. La Securities and Futures Commission (SFC), le gendarme de la Bourse de Hong Kong, lui demande en outre de rembourser pour 3,966 millions de dollars HK de frais judiciaires.

Dans un courriel envoyé à Reuters, le financier américain a annoncé son intention de faire appel. "Je ne crois pas que la décision reflète correctement cette affaire, j'ai fait beaucoup de recherche et je suis déçu que les tribunaux musèlent ma liberté d'expression", a-t-il écrit. (Michelle Price, Véronique Tison pour le service français)