La production viticole mondiale au plus bas depuis 2012

jeudi 20 octobre 2016 12h06
 

* Un recul de 5% attendu en 2016, à 259,5 millions d'hectolitres

* Des situations contrastées selon les régions

* Une chute de 12% en France en raison des intempéries

par Pascale Denis

PARIS, 20 octobre (Reuters) - La production viticole mondiale, affectée par de nombreux aléas climatiques, devrait accuser un recul de 5% en 2016 et tomber à son plus bas niveau depuis 2012.

La production, hors jus de raisins et moûts destinés à la vinification, devrait totaliser 259,5 millions d'hectolitres cette année, contre 273,9 millions en 2015, selon les chiffres provisoires de l'Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) publiés jeudi.

"Avec le réchauffement climatique, on assiste à une recrudescence des phénomènes exceptionnels qui sont à la fois plus répétitifs, de plus longue durée et de plus grande ampleur", a déclaré à Reuters Jean-Marie Aurand, directeur général de l'OIV.

L'évolution des récoltes a cependant été très contrastée selon les régions du monde.

En Italie, premier producteur mondial, la baisse a été limitée à 2% tandis qu'en France, numéro deux mondial, elle a chuté de 12%, accusant sa plus forte baisse depuis 2012 en raison du gel et de la grêle qui ont sévi au printemps.   Suite...