LEAD 1-France-L'Assemblée entame l'examen d'un budget 2017 contesté

mardi 18 octobre 2016 17h53
 

* Doutes sur l'objectif public du dernier budget du quinquennat

* Débat parlementaire sur fond de campagne électorale

* Officialisation du prélèvement à la source (Actualisé avec début de la discussion)

PARIS, 18 octobre (Reuters) - Les députés ont entamé mardi l'examen du dernier projet de loi de finances (PLF) du quinquennat de François Hollande, sur fond de doutes sur la capacité du gouvernement à concilier discipline budgétaire et gestes pour les ménages au terme d'un mandat dont les débuts ont été marqués par un "ras-le-bol" fiscal.

A six mois du premier tour de la présidentielle, la discussion du projet de budget pour 2017 devrait se dérouler sur un air de campagne, le texte étant voué à faire l'objet d'une loi de finances rectificative après les élections présidentielle et législatives du printemps, quelle que soit la majorité.

Le ton du débat, centré sur la capacité de la France à respecter ses engagements européens sur la réduction du déficit public sous le seuil de 3% du PIB fin 2017, a été donné depuis la présentation de ce texte fin septembre.

Le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin et le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert, n'ont eu de cesse de défendre un budget "sérieux" et "responsable", face aux critiques de l'opposition de droite dénonçant accumulation de factures impayées.

"J'entends dire ici ou là que ce serait un budget électoraliste (...), c'est faux", a déclaré Michel Sapin mardi après-midi devant les députés.

Il a une nouvelle fois évoqué un budget "sincère", en réponse au président de la commission des Finances de l'Assemblée Gilles Carrez, du parti Les Républicains (LR), qui l'avait décrit au début du mois comme "un festival de tours de passe-passe et d'astuces de comptabilité", avec des recettes surestimées et des dépenses sous-estimées.   Suite...