RPT-Pétrolières et valeurs de consommation ont pesé sur Wall Street

mardi 18 octobre 2016 06h00
 

* Perte de 0,29% pour le Dow, de 0,3% pour le S&P, de 0,27% pour le Nasdaq (Répétition sans changement d'une dépêche transmise lundi soir)

par Yashaswini Swamynathan

NEW YORK, 18 octobre (Reuters) - Wall Street a terminé en légère baisse une séance heurtée en ce tout début de semaine, entraînée par les valeurs de l'énergie, qui ont pâti du nouveau recul des prix pétroliers, tandis qu'Amazon et Netflix ont pesé sur les valeurs des biens de consommation non essentiels.

Le marché pétrolier souffre d'une situation d'engorgement, de la fermeté du dollar et aussi d'une hausse du nombre de forages aux Etats-Unis.

L'indice Dow Jones a perdu 51,98 points (0,29%) à 18.086,40 points. Le S&P-500, plus large, a cédé 6,48 points (0,30%) à 2.126,50 points. Le Nasdaq Composite a laissé 14,34 points (0,27%) à 5.199,82.

La Bourse a du mal à s'orienter ces dernières semaines, en raison de l'important rendez-vous électoral de la présidentielle du 8 novembre et des divers signaux envoyés par des responsables de la Réserve fédérale sur l'évolution possible des taux.

Wall Street, toujours à l'affût d'indices sur ce que pourrait être l'évolution des taux d'intérêt à très brève échéance, attendait, entre autres choses les déclarations du vice-président de la Réserve Fédérale Stanley Fischer.

Ce dernier a dit que l'économie américaine pourrait s'exposer à des récessions plus longues et plus profondes si les taux devaient rester à leurs bas niveaux actuels, ajoutant toutefois qu'il n'était "pas si simple" de relever ces derniers.

"Fischer n'est dépassé en importance que par Janet Yellen c'est pourquoi quand il parle on écoute attentivement", a dit Art Hogan (Wunderlich Securities). "Pour moi, ça se vaut. La Fed veut à tout prix augmenter les taux encore une fois cette année et ça se fera sans doute en décembre".   Suite...