La Pologne reste disposée à acheter des appareils à Airbus

vendredi 14 octobre 2016 11h40
 

VARSOVIE, 14 octobre (Reuters) - La Pologne n'exclut pas d'acheter des appareils à Airbus, a dit vendredi le ministre polonais des Affaires étrangères, des propos interprétés comme voulant rassurer la France après l'annulation par Varsovie d'une commande d'hélicoptères militaires.

Witold Waszczykowski a déclaré que l'avionneur européen était le bienvenu pour participer aux futurs appels d'offres que la Pologne serait amenée à faire dans ce domaine.

Varsovie a annulé la semaine dernière une commande de 50 hélicoptères Caracal à Airbus Helicopters, un contrat de plus de trois milliards d'euros qui avait été conclu par le précédent gouvernement.

Le dossier a provoqué un sérieux froid entre Paris et Varsovie, au point que le président François Hollande a annulé une visite prévue en Pologne cette semaine. Airbus Helicopters a protesté et accusé la Pologne d'avoir modifié les règles du jeu.

"La Pologne a besoin d'hélicoptères", a déclaré Witold Waszczykowski à la chaine de télévision publique TVP. "Et les Caracal pourront se présenter à plusieurs appels d'offres".

En outre, a-t-il ajouté, le gouvernement polonais a aussi besoin d'un avion.

Les propos du ministre font écho à ceux de la Première ministre, Beata Szydlo, qui a assuré jeudi que la Pologne allait proposer à la France d'autres projets d'investissement. (Marcin Goettig, Gilles Trequesser pour le service français, édité par Tangi Salaün)