Un grand actionnaire de Xerox tente de bloquer la scission

jeudi 13 octobre 2016 18h52
 

WILMINGTON, Delaware, 13 octobre (Reuters) - L'un des principaux actionnaires de Xerox a intenté une action en justice pour tenter de bloquer le projet de scission du groupe en deux sociétés indépendantes.

Dans un communiqué publié jeudi, Xerox juge dénué de mérite le recours déposé mardi par Darwin Deason et annonce qu'il va réclamer son rejet.

Le projet de Xerox prévoit la création d'une nouvelle société baptisée Conduent dans laquelle seraient regroupés les services d'externalisation pour entreprises, qui seraient ainsi séparés des activités traditionnelles de matériel d'impression.

Ces activités d'externalisation incluent les opérations d'Affiliated Computer Services (ACS), une entreprise créée par Darwin Deason et rachetée en 2010 par Xerox pour 6,4 milliards de dollars.

Darwin Deason possède 6,1% du capital de Xerox, ce qui en fait le premier actionnaire individuel du groupe, le quatrième globalement, selon les données de Thomson Reuters.

Dans son recours déposé à Dallas, où sont basées les activités de son ancienne entreprise, Darwin Deason affirme avoir obtenu des actions préférentielles convertibles de Xerox dans le cadre du rachat d'ACS. Il ajoute que ces titres vont désormais rester du côté de Xerox après la création de Conduent, laquelle regroupe à ses yeux les activités dont la croissance est la plus rapide.

Il demande à la justice de bloquer la scission et de lui reconnaître le droit de percevoir des actions convertibles de Conduent. (Tom Hals, avec Michael Flaherty; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)