Toyota et Suzuki étudient un partenariat

mercredi 12 octobre 2016 10h22
 

TOKYO, 12 octobre (Reuters) - Toyota Motor et Suzuki Motor ont annoncé mercredi leur intention d'étudier un partenariat, évoquant le besoin d'une plus grande coopération sur les technologies d'avenir et de s'adapter au mouvement de consolidation de l'industrie automobile mondiale.

Les deux constructeurs ont dit qu'ils tiendraient un point de presse commun à ce sujet à Tokyo à 9h30 GMT.

Ils ajoutent que les travaux d'étude d'un partenariat n'en sont qu'à leur début et qu'ils resteront ouverts à des collaborations avec d'autres sociétés.

Toyota, le premier constructeur automobile mondial par les ventes en 2015, a récemment bouclé le rachat de sa filiale de mini-véhicules Daihatsu Motors en vue de créer une coentreprise qui produira des compactes pour les marchés émergents.

Suzuki est le quatrième constructeur automobile nippon et il est aussi spécialisé dans les mini-véhicules. Suzuki domine le marché indien grâce à sa participation majoritaire dans Maruti Suzuki India, tandis que Daihatsu se développe en Indonésie et en Malaisie.

Illustrant le mouvement de consolidation auquel les deux constructeurs font référence, Nissan Motor avait annoncé en mai la prise de contrôle de fait de Mitsubishi Motors Corp (MMC) par le biais d'une opération de 2,2 milliard de dollars (1,9 milliard d'euros).

Toyota a par ailleurs annoncé le rappel de 340.000 hybrides Prius au Japon et ailleurs pour un problème de frein de stationnement.

Les véhicules concernés ont été produits d'août 2015 à octobre 2016. Aucun incident n'a été signalé au Japon en lien avec ce défaut de fonctionnement, a dit une porte-parole, s'abstenant de tout commentaire pour ce qui était de savoir si c'était également le cas à l'étranger.

(Naomi Tajistu, Wilfrid Exbrayat pour le service français)