** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

mardi 11 octobre 2016 07h56
 

PARIS, 11 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues mardi
stables ou en légère baisse à l'ouverture après leur forte progression de la veille, suivant
ainsi l'évolution des cours du pétrole qui consolident leurs gains.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien ne devrait évoluer
qu'à la marge dans les premiers échanges tandis que le Dax à Francfort devrait céder
0,1% et le FTSE à Londres 0,3%. 
    La Bourse de Tokyo, qui était fermée lundi, profite de l'affaiblissement du yen pour gagner
autour de 1% à l'approche de la clôture, avec un indice Nikkei qui est repassé au-dessus des
17.000 points pour la première fois depuis plus d'un mois.
    Les places asiatiques évoluant en ordre dispersé, l'indice MSCI regroupant les valeurs
d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule pour sa part de 1%.
    Wall Street a gagné environ 0,5% lundi avec la hausse des cours du pétrole et la bonne tenue
d'Apple, qui profite des déboires de son concurrent sud-coréen Samsung Electronics
 avec son Galaxy Note 7. La Bourse de New York a aussi été soutenue par
l'évolution de la campagne pour l'élection présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis, dans
laquelle la démocrate Hillary Clinton, jugée plus rassurante par les marchés, paraît en position
de force. 
    Le Brent de la mer du Nord se stabilise au-dessus de 53 dollars le baril, près de
son pic d'un an touché lundi dans la foulée de déclarations de la Russie et de pays membres de
l'Opep qui ont renforcé dans l'esprit des investisseurs la conviction qu'un accord sur une
limitation de la production mondiale de pétrole allait être prochainement conclu.
    Les cours du pétrole ne pâtissent même pas de la vigueur du dollar, qui se raffermit dans la
perspective d'une prochaine hausse des taux aux Etats-Unis. A la veille de la publication du
compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale, les
investisseurs estiment désormais à 70% la probabilité d'un tour de vis monétaire en décembre,
contre 66% vendredi, selon le baromètre FedWatch de CME Group.
    Toujours sur le marché des changes, la livre sterling poursuit sa glissade et se rapproche
de 1,23 dollar après avoir déjà perdu plus de 5% depuis le début du mois.
        
   
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 11 OCTOBRE:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                                   PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 DE      09h00  Indice ZEW du sentiment des investisseurs    octobre     4,3           0,5
 
    VALEURS À SUIVRE
    * LVMH. Le titre devrait bénéficier de chiffres meilleurs qu'attendu au troisième
trimestre grâce à une nette accélération de la mode-maroquinerie, sa division phare, malgré une
forte exposition aux marchés français et japonais plombés par la chute du tourisme. 
    * AIRBUS amorce cet automne une baisse de cadence de production de l'A380 à un
appareil par mois à partir de 2018 mais reste confiant dans les perspectives de son très gros
porteur, a déclaré le directeur du programme Alain Flourens dans une interview au Figaro de
mardi. 
    * LUFTHANSA AIR BERLIN. Les positions des deux compagnies aériennes
restent éloignées au sujet d'un contrat de leasing portant sur 40 avions et il n'est pas certain
qu'elles parviennent à un accord, rapporte le journal Süddeutsche Zeitung.
    * SIEMENS NORDEX. Le gouvernemebnt allemand souhaite ralentir la
construction de nouveaux parcs d'éoliennes dans le nord de l'Allemagne en raison de retards dans
le développement du réseau électrique, rapporte la Süddeutsche Zeitung.
    * VOLKSWAGEN. Toutes les options sont envisagées pour la division de poids
lourds de Volkswagen, a dit le directeur de cette activité Andreas Renschler au journal
Börsen-Zeitung, mais une introduction en Bourse n'est pas au programme, "ni aujourd'hui ni
demain".
    * ABERTIS. Le concessionnaire espagnol d'autoroute a annoncé lundi la vente d'une
participation minoritaire de 20% dans sa filiale au Chili au fonds d'investissement d'Abou Dhabi
pour 495 millions d'euros.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)