L'Etat ne compte pas devenir majoritaire dans STX France-Bercy

lundi 10 octobre 2016 13h26
 

PARIS, 10 octobre (Reuters) - L'Etat français ne compte pas devenir actionnaire majoritaire de STX France mais compte peser sur le choix du repreneur, a annoncé lundi le ministère de l'Economie et des Finances dans un communiqué.

Les chantiers navals de Saint-Nazaire ont été rachetés par le groupe coréen STX en 2008. STX Offshore & Shipbuilding, principal actionnaire de ces chantiers, a été placé en redressement judiciaire début septembre et la procédure prévoit la cession de sa participation.

"L'objectif du gouvernement n'est pas de devenir actionnaire majoritaire de la société STX France", indiquent dans un communiqué commun le secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue et le ministre de l'Economie et des Finances Michel Sapin, démentant des informations publiées par Libération.

Bercy précise que l'objectif est en revanche "de peser dans le choix du repreneur pour que les Chantiers de Saint-Nazaire puissent disposer d'un actionnariat industriel solide capable d'accompagner leur développement sur le long terme."

Les deux ministres rappellent que "l'Etat conservera quoi qu'il arrive une position d'actionnaire minoritaire disposant de la minorité de blocage dans le capital de STX France". (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)