Monte Paschi va faire l'objet d'un procès en Italie-sources

samedi 1 octobre 2016 15h59
 

MILAN, 1er octobre (Reuters) - Un tribunal de Milan a ordonné la tenue d'un procès contre les banques Monte dei Paschi di Siena, Deutsche Bank et Nomura pour diverses infractions financières présumées, a-t-on appris samedi de sources judiciaires.

Treize dirigeants et anciens dirigeants des trois banques ont également été inculpés dans cette affaire. Ils sont soupçonnés d'avoir utilisé un système complexe de produits dérivés pour dissimuler les pertes de la troisième banque italienne, ont ajouté les sources, précisant que le procès s'ouvrira le 15 décembre.

Les inculpés ont précédemment nié toute malversation.

Les délits présumés remontent à la période 2008-2012 et incluent des faits de manipulation de cours, obstruction aux autorités de régulation et fraude comptable, a-t-on dit de mêmes sources.

L'enquête a porté sur deux opérations de produits dérivés, appelées Santorini et Alexandria, que l'ancienne direction de Monte Paschi avait mis en place avec Deutsche Bank et Nomura comme contrepartie pour camoufler ses pertes.

Depuis cette période, Monte Paschi a été renflouée par le gouvernement italien et a dû lever des milliards d'euros auprès d'investisseurs.

Ce procès tombe mal pour la banque, qui s'efforce à nouveau de convaincre les investisseurs de souscrire à une augmentation de capital de 5 milliards d'euros d'ici la fin de l'année.

Parmi les dirigeants mis en cause figurent l'ex-président de Monte Paschi Giuseppe Mussari, son ex-administrateur délégué Antonio Vigni ainsi que six anciens employés de Deutsche Bank et deux de Nomura.

(Manuela D'Alessa; Tangi Salaün pour le service français) )