** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 30 septembre 2016 07h51
 

PARIS, 30 septembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues en nette baisse vendredi à l'ouverture, de nouvelles informations
jugées inquiétantes sur la santé de Deutsche Bank alimentant les
craintes de déstabilisation du secteur financier.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et
le Dax à Francfort pourraient perdre environ 1,2% dans les premiers
échanges et le FTSE à Londres 0,9%. 
    La Bourse de Tokyo perd 1,5% à l'approche de clôture tandis que l'indice
MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) 
recule de 0,87%. 
    Les nouvelles craintes apparues jeudi, après la clôture européenne, au sujet
de Deutsche Bank ont déjà produit leur effet à Wall Street, qui a aussi cédé
autour de 1%.
    En difficulté depuis plusieurs années, Deutsche Bank paraît encore plus
fragile depuis que le département américain de la Justice a réclamé mi-septembre
une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) à son encontre
pour la vente de titres adossés à des actifs immobiliers avant le déclenchement
de la crise des "subprimes".
    La méfiance à l'égard de la banque allemande a franchi un nouveau palier
jeudi après la publication d'une dépêche de Bloomberg indiquant que des fonds
spéculatifs qui se servent de Deutsche Bank pour la compensation de transactions
sur des dérivés ont réduit leurs positions ou effectué des ajustements. Un
responsable de la banque allemande a même admis que l'établissement souffrait
d'un "problème de perception". 
    L'action Deutsche Bank est indiquée en baisse de plus de 6% à l'ouverture à
Francfort.
    Globalement, le secteur bancaire pâtit aussi des déboires aux Etats-Unis de
Wells Fargo, empêtrée dans une affaire de vente forcée.
    La nervosité des investisseurs est accentuée par la publication la semaine
prochaine aux Etats-Unis d'une avalanche d'indicateurs macroéconomiques, avec
notamment vendredi le rapport mensuel sur l'emploi de septembre, qui pourraient
influer sur le calendrier de relèvement des taux de la Réserve fédérale.
    Sur le marché pétrolier, les cours se replient sur des prises de bénéfice
après une hausse de 7% en deux jours provoquée par l'accord de principe conclu
au sein de l'Opep sur une baisse de la production du cartel.
    Seul le marché des changes connaît un calme relatif.
    
        
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 30 SEPTEMBRE :
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      06h45  Taux d'inflation IPCH (prél.)  septembre   +0,5%         +0,4%
         06h45  Prix producteurs               septembre   ---           0,0%
         06h45  Consommation des ménages       août        +0,5%         -0,2%
 GB      08h30  PIB (définitif)                T2          +0,6%         +0,6%
                - sur un an                                +2,2%         +2,2%
 EZ      09h00  Inflation (estimation rapide)  septembre   +0,4%         +0,2%
                - hors alimentation/énergie                +0,9%         +0,8%
         09h00  Taux de chômage                août        10,0%         10,1%
 US      12h30  Dépenses des ménages           août        +0,1%         +0,3%
                - revenus des ménages                      +0,2%         +0,4%
                - indice des prix Core PCI                 +0,2%         +0,1%
                - Core PCI sur un an                       ---           +1,6%
         13h45  Indice PMI de Chicago          septembre   52,0          51,5
         14h00  Indice Univ. Michigan (déf.)   septembre   90,0          89,8
    VALEURS À SUIVRE
    * DEUTSCHE BANK a admis jeudi avoir un problème d'image auprès
des investisseurs alors que, selon Bloomberg, des fonds spéculatifs qui se
servent de la banque allemande pour la compensation de transactions sur des
dérivés ont réduit leurs positions ou effectué des ajustements, signe que
certaines contreparties deviennent méfiantes.
    * AIRBUS GROUP SAS, la maison-mère opérationnelle du groupe Airbus,
va fusionner avec Airbus SAS, la division qui fabrique les avions, dans le cadre
de la réorganisation interne du géant européen de l'aéronautique, a-t-on appris
jeudi de sources proches du dossier. 
    * TELEFONICA a annoncé jeudi qu'il annulait le projet
d'introduction en Bourse de Telxius IPO-TT.MC, sa filiale relais, en raison
d'une demande faible. 
    * OSRAM. Plusieurs firmes chinoises sont intéressées par le
fabricant allemands d'ampoules, rapporte le quotidien des affaires Handelsblatt
dans un article à paraître vendredi, en précisant que SIEMENS 
pourrait vendre sa participation de 17,5% dans son ancienne filiale.
 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)