France-Dette publique à 98,4% du PIB fin juin

vendredi 30 septembre 2016 08h48
 

PARIS, 30 septembre (Reuters) - La dette publique de la
France a augmenté de 31,7 milliards d'euros au deuxième
trimestre pour atteindre 2.170,6 milliards d'euros à fin juin,
soit l'équivalent de 98,4% du PIB, selon les données publiées
vendredi par l'Insee.
    Le ratio de dette sur PIB a ainsi progressé de 0,9 point par
rapport à la fin du premier trimestre et s'inscrit à mi-année 
nettement au-dessus de la trajectoire prévue par le
gouvernement.
    La seule dette de l'Etat a augmenté de 29,8 milliards
d'euros sur le trimestre pour s'élever à 1.724,8 milliards,
précise l'Insee dans un communiqué.
    Outre la dette de l'Etat, la dette publique au sens de
Maastricht inclut celles des administrations de sécurité sociale
(233,3 milliards fin juin), des administrations publiques
locales (194,5 milliards) et des organismes divers
d'administration centrale (18,0 milliards).
    La dette nette des administrations publiques s'élevait à
1.948,1 milliards d'euros fin juin, soit 88,3% du PIB, contre
87,7% à la fin du premier trimestre, en hausse de 24,9 milliards
sur trois mois, ajoute l'Insee.
    Le gouvernement prévoyait dans la dernière trajectoire des
finances publiques publiée en avril que la dette publique
monterait à 96,2% du PIB fin 2016 et culminerait à 96,5% en 2017
avant de revenir à 95,4% en 2018. Le ratio de 2015, annoncé
alors à 95,7%, a été depuis corrigé à 96,2%.
    Pour le cadrage macroéconomique du projet de loi de finances
2017, le ministère des Finances a retenu une hypothèse de dette
publique à 96,0% du PIB l'an prochain, en baisse de 0,1 point
par rapport à celle attendue maintenant cette année.
    
    Détail de la statistique : here
    
 Les indicateurs français en temps réel                 
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel          
 Le point sur la conjoncture française                  
 
    
    

 (Yann Le Guernigou)