MONDIAL-Nissan parle de compensation pour investir en GB avec le Brexit

jeudi 29 septembre 2016 16h26
 

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Nissan souhaite, avant de s'engager à investir davantage dans son usine britannique de Sunderland, un accord avec le Royaume-Uni sur des compensations en cas d'éventuels coûts douaniers liés au Brexit a déclaré jeudi son PDG, Carlos Ghosn.

Le constructeur automobile doit décider au début 2017 à quel site de production il attribuera son prochain SUV Qashqai, donc bien avant que soient connus les termes de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Si j'ai besoin de faire un investissement dans les prochains mois et que je ne peux pas attendre jusqu'à la fin du Brexit, alors je dois conclure un accord avec le gouvernement britannique", a déclaré Carlos Ghosn lors d'une table ronde aux journées presse du Mondial de l'automobile à Paris.

"S'il y a des barrières douanières qui sont mises en place sur les voitures, il faut avoir un engagement afin que les constructeurs automobiles qui exportent vers l'Europe aient une sorte de compensation", a-t-il expliqué.

(Laurence Frost et Gilles Guillaume, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Angrand)